S1E01 « Elle passe pas trop cette chemise à l’écran pour parler de physique des particules. » #STREAMING

ou mon “Top 5 des points à considérer avant de diffuser une conférence en streaming”

Récemment, Sébastien Magro s’interrogeait via les réseaux sociaux sur les aspects techniques, volume d’audience, pertinence et retours d’expériences d’une retransmission en ligne et en direct de conférences. Merci à lui qui m’a offert l’opportunité de poser mon top 5 des points à considérer avant de diffuser une conférence en streaming. I try an english version at the end.

1/ « J’attendrais que ça passe à la télé »

Je conseille de ne pas annoncer le streaming trop en amont de la rencontre sinon on court le risque de dépeupler la salle de conférence le jour J. Cette restriction ne vaut que si l’objectif est une fréquentation maximum dans la salle. Ce n’est pas forcément ce qui est recherché si le projet consiste en une rencontre de plus petite jauge, de type “café débat”. Pour faire simple est-ce que le streaming est là parce que l’on n’arrive pas à répondre à la demande, que la salle est pleine et que l’on souhaite élargir son auditoire ? Ou bien est-ce que compte-tenu de l’énergie mise dans l’organisation d’une rencontre et de la qualité de l’intervention, on souhaite que l’opération bénéficie à un très large public ? Une fois répondu à cette question, faites votre choix et passez à la case suivante.

2/ Comme un doux mélange entre le Juste prix et Arte.

Soyons honnêtes, nous avons tous vu des retransmissions en direct à l’origine de 95% des dépressions de vidéastes intermittents du spectacle et par conséquence d’ulcères de membres de l’UNEDIC et donc du trou de la sécu et donc de la montée des extrémistes… Comme tout est lié ma bonne dame, la diffusion en direct impose de penser avant tout le projet comme une conférence en streaming. Et le streaming comme une émission TV. Donc pas de plans fixes, mais des allers-retours avec les intervenants, contenus multimédias qu’ils diffusent et des plans sur la salle. Conséquence, il faut une régie, 2 à 3 caméras dont une mobile et des choses qui vaillent la peine d’être montrées. Ou alors on fait le choix des voeux du président, on se réclame du Dogme95, on joue la carte du voyeurisme en installant une webcam avec un angle improbable s’inspirant des pires screeners des débuts du télé-chargement pirate de film (celui où il y a Jean-Michel qui se lève devant les sous-titres en pachtoune pour aller aux toilettes). Si vous avez fait votre choix, passez à la case suivante.

3/  « À vous Cognacq-Jay »

Le premier public est donc celui derrière l’écran : il faut impérativement ménager des temps d’échanges avec les streamers et followers, à plusieurs moments lors de la rencontre. Conséquence, il est souhaitable et même nécessaire d’avoir un “co-animateur” de la rencontre en capacité de faire remonter les commentaires et questions (quelque soit leur mode d’expression) lors des temps dédiés à l’échange avec les publics. Sanctuariser 5 à 10 minutes au début, au milieu et une petite dernière pour la route, c’est ce qu’il y a de plus simple. Si vous avez fait votre fil rouge, passez à la case suivante.

4/ « Alors qu’un indice s’affiche en bas de l’écran pour nos amis téléspectateurs ». (1)

Il n’est pas rare que le public ne suive pas réellement le streaming, éventuellement il l’écoute tout en faisant autre chose. Le streaming modifie la posture de l’animateur pour que l’expérience soit bien vécue des deux côtés de l’écran. Elle modifie également celle des intervenants qui doivent y être préparés et informés en amont. Conséquence, l’animation de la rencontre doit en tenir compte et penser à rythmer ses appels aux streamers dans son animation. Par exemple avec des phrases clés à l’attention de l’intervenant telles que : “Dites-nous ce que l’on voit que à l’écran ?”, “ Ce que vous nous montrez là c’est …”, “Mais est-ce que les personnes derrière leurs ordinateurs …”.  Pour ma part, je note régulièrement des tournures, des enchaînements et phrases types d’animateurs ou de présentateurs d’émissions TV de divertissement, de variété ou de jeux. Attention, c’est comme ça qu’on se retrouve à se justifier de regarder NRJ12 ou BFMTV en pleine nuit. Si vous êtes prêts à franchir cette barrière culturelle et éthique, passez à la case suivante.

5/ « À voir et à revoir grâce à notre application »

Au terme d’une rencontre diffusée en direct, la vidéo est-elle mise en ligne ou perdue dans un acte éphémère qui frôle le geste artistique ? Si on la diffuse, je conseille de la découper en autant de petites sous-séquences thématiques de 3 à 5 minutes et de “scénariser” l’ensemble avec les interventions du public. Cela permet de la rendre plus digeste et réutilisable. Sans montage spécifique et sans chercher à faire des effets de transition, vous disposerez d’un résultat déjà supérieur à la majorité des captations diffusées sur le web. En revanche, ça aussi il faut le dire à l’intervenant qu’on peut le voir et le revoir, seul ou en famille, à la maison ou en déplacement, la nuit et le jour, lors d’un mariage ou d’un accouchement, …

Si ces conseils vous semblent pertinents, passez au Top 5 de vos questions, critiques, compléments, insultes et louanges à ma gloire dans les commentaires.

tv

(1) si certains n’ont encore jamais vu ça c’est à 1min 10 : https://www.youtube.com/watch?v=Sp9HVS4p1u4

 

In english please :

1 /  » I’ll wait it out on TV »

I advise not to announce streaming too early because of risking to depopulate the conférence IRL. This restriction applies only if the goal is maximum attendance. This is not necessarily if the project is a smallest gauge meeting. Is the streaming there because we can not meet demand ? Or is that in view of the energy in the organization of a meeting and the quality of the intervention, it is desired that the operation benefits a wide audience ? Once answered this question , choose and go to the next box.

2/ like a TV show

The live broadcast of thinking requires the project as a streamed conference . And streaming like a TV show. So no fixed plans, but going back and forth between the lecturer , multimedia content and room. Therefore, it should be governed with 2-3 cameras , including mobile and the things that are worth to be shown . If you ‘ve made your choice , go to the next box.

3/  Co-host meeting

The first audience is the one behind the screen: it is imperative to talk with him at several points during the meeting. It is therefore necessary to have a  » co-host  » of the meeting in the capacity to feed back comments and questions during times dedicated to. Sanctuaries 5 to 10 minutes at the beginning , middle, and a last one for the road, it’s what there is simple.

4/ Behind the screen

The public does not really follow the streaming. Eventually he listens while doing something else. Streaming changes the posture of the facilitator for the experience to be lived well on both sides of the screen. It also amends the stakeholders who need to be prepared . the animation of the meeting must think punctuate his calls with streamers. For example, with key phrases to the attention of the speaker such as  » ? Tell us what we see on the screen that  »  » What you show us there is …  »  » But do the people behind their computers …  »

5/ VOD

After a live , is the video posted or lost ? If the broadcasts , I recommend cutting it into as many small thematic sub- sequences 3 to 5 minutes . This will make it more digestible and reusable. Without specific installation and without trying to transition effects , you will have an outcome already higher than the majority of recordings broadcast on the web.

 

4 réflexions sur “S1E01 « Elle passe pas trop cette chemise à l’écran pour parler de physique des particules. » #STREAMING

  1. Comme quoi la télévision à aussi du bon… hein Julien? Je pense que la suggestion d’organiser sa conférence comme une émission est une super bonne idée… même si celle-ci n’est pas retransmise en direct. Cela pousse à mieux préparer son évènement, à mieux penser le tempo et les transitions et à bien travailler les supports. #ViveLesCheminsDeFer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *